Ancienne gare de déportation de Bobigny - Journées du Patrimoine

De l’été 1943 à l’été 1944, la gare de Bobigny, vaste espace qui comprenait une gare de marchandises et gare de voyageurs de la grande ceinture, devient le lieu de déportation des Juifs détenus au camp de Drancy, situé à un peu plus de 2 km.

  • Lieu: Bobigny
  • Durée: 1h

Description

Elle remplaça dans ce rôle la gare du Bourget qui dès mars 1942 fut utilisée comme principal lieu de déportation des Juifs de France. En 13 mois, 22 407 hommes, femmes et enfants de tous âges y furent embarqués, à Bobigny, dans des convois de wagons plombés qui devaient les mener vers le camp d’extermination d’Auschwitz où l’immense majorité d’entre eux trouva la mort.

Après la Seconde Guerre mondiale, ce site de 3,5 hectares fut utilisé à des fins industrielles par un ferrailleur qui déménagea en 2005. Ce lieu de mémoire inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, constitue, en France, le seul exemple de gare de déportation aujourd’hui désaffectée et préservée dans un état proche de sa configuration d’origine. En ce sens, c’est un lieu unique.

Le projet d’aménagements historique, scénographique et paysager, en cours de conception, a pour objectif de donner une véritable visibilité à ce site encore insuffisamment connu.

En lien avec les autres Hauts Lieux du Souvenir de la déportation de Seine-Saint-Denis (Le camp de la Muette à Drancy, les gares du Bourget et de Bobigny, le quai aux bestiaux de Pantin , le carré militaire du Cimetière Musulman, le Fort de Romainville), cette ancienne gare, témoin des pages terribles de l’Histoire de l’Humanité, deviendra un lieu d’éducation, de formation, d’échanges entre générations et cultures, pour favoriser une citoyenneté apaisée.

Des visites de l'ancienne gare de déportation de Bobigny ont lieu toute l'année.

En savoir plus sur les Journées du Patrimoine 2018 en Seine-Saint-Denis


Commentaires

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Donnez votre avis