L’architecture moderne peut-elle être reconnue comme un monument historique ?

Il reste des places

Dans le cadre de l'exposition "Les gratte-ciel oubliés de la cité de la Muette (1931-1976)", le Mémorial de la Shoah de Drancy vous convie à une conférence où sera discutée la question de la reconnaissance (ou non) des bâtiments dits "modernes" comme monuments historiques. 

  • Lieu: Drancy
  • Durée: 1h30
  • Accès en transport en commun: Place 19 mars 1962 (bus 251)
  • Langue: Français

L’architecture moderne peut-elle être reconnue comme un monument historique ?
Voir les dates

Description

Reconnue comme un ouvrage majeur du XXe siècle, la cité de la Muette est détruite en 1976 avec l’accord de son principal concepteur, Marcel Lods. Trente ans plus tard, la restauration des seuls bâtiments conservés, entourant la cour dite d’Ispahan, est l’occasion d’autres controverses remettant en cause l’architecture du bâtiment. À travers l’exemple de Drancy, sera abordée la difficile conservation du patrimoine du XXe siècle, qui défie l’idée même de monument historique.

La conférence aura lieu en présence de Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments historiques.

---

Les Rendez-Vous de Drancy sont toujours précédés d’une visite guidée de l’exposition permanente et du site historique à 15h. Une navette part du Mémorial de Paris à 14h et ramène les visiteurs après l’évènement. 

---

La Cité de la Muette deviendra en 1941 un camp d’internement, puis en 1942 le camp de regroupement des Juifs de France en vue de leur déportation vers les camps d’extermination. Entre mars 1942 et août 1944, environ 63 000 Juifs ont été déportés du camp de Drancy, parmi les 76 000 juifs déportés de France.

Le Mémorial de la Shoah de Drancy propose une exposition permanente richement documentée permettant de connaître l’histoire de la Cité de la Muette, ainsi que le rôle central du camp de Drancy dans la déportation des Juifs de France pendant la Seconde Guerre mondiale.

---

Crédit photographique : La démolition des tours de la Muette. Photographies de Pascal Corbière, réalisées pour le secrétariat d’État aux Affaires culturelles. © Pascal Corbière, région Île-de-France.

---

Pass Vaccinal obligatoire ainsi que le port du masque. 


Commentaires

Donnez votre avis