Art contemporain sous influence haïtienne à Montreuil

Il reste des places

Fondé en 1943 à Montreuil, le Studio Boissière est un lieu dédié à la photographie et à la diffusion d'artistes contemporains émergents issus des migrations.

  • Lieu: Montreuil
  • Durée: 1h
  • Accès en transport en commun: Mairie de Montreuil (métro ligne 9)
  • Langue: Français

Art contemporain sous influence haïtienne à Montreuil
Voir les dates

Description

Après avoir été accueillie à la galerie La Rage (Lyon, janvier 2020), l'exposition MAP DANSE ANBA LAPLI propose au Studio Boissière un focus Grand Rue pour promouvoir le travail des artistes de ce quartier de Port-au-Prince (Haïti).

L'exposition réunit des sculptures, peintures, photographies, installations et vidéos de 26 artistes contemporains en lien avec Haïti (Leah Gordon, Barbara d’Antuono,...), émergents (Hérold Pierre-Louis, Lesly Pierre-Paul, ...), confirmés (Eugène André, Céleur Jean Hérard, Maksaens Denis,...), vivants en Haïti ou haïtiens vivant en Belgique et en France (Élodie Barthélémy, Henry Roy,..). Certains ont déjà exposé lors des Biennales de Venise, Miami, Sydney et Port-au-Prince, ou au sein de galeries et musées prestigieux (Grand Palais, La Villette, galerie Agnès b.).

La visite de l'exposition sera commentée par Maccha Kasparian (la petite-fille de Varastrade Kasparian, fondateur du Studio Boissière). A l'issue de la visite, vous serez invité à assister à une performance artistique organisée dans le cadre de la soirée de clôture de l'exposition.

En savoir plus sur les lieux d'art contemporain en Seine-Saint-Denis


Commentaires

Donnez votre avis

Art contemporain sous influence haïtienne à Montreuil

Art contemporain sous influence haïtienne à Montreuil

Fondé en 1943 à Montreuil, le Studio Boissière est un lieu dédié à la photographie et à la diffusion d'artistes contemporains émergents issus des migrations.

Information Covid-19
Depuis le 2 juin 2020, les balades Explore Paris sont de retour sur le terrain dans le respect des normes sanitaires en vigueur. Le port du masque est obligatoire. Et les conférences virtuelles continuent.