Dance floor expérimental à la Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord - Journées du patrimoine

Il n'y a plus de places disponibles

À l'occasion des Journées du patrimoine 2020 placées sous le thème Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !, venez rencontrer les chercheurs dans le jardin de la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord.

  • Lieu: Saint-Denis
  • Durée: 1h
  • Accès en transport en commun: Front populaire (métro ligne 12)
  • Langue: Français

Dance floor expérimental à la Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord - Journées du patrimoine
Voir les dates

Description

Dans le jardin des sciences humaines et sociales, en apparence sauvage et autonome, la recherche expérimentale se développe comme une herbe folle, et nous entraîne dans une farandole indisciplinée et festive de sons, de champs de recherche à cultiver et d’idées à faire entendre, à faire connaître, à partager.

Des conversations avec les chercheurs sont organisées de 14h30 à 16h30, pour vous y inscrire, c'est par ici.

Cet après-midi se terminera donc par un dance floor expérimental aux sonorités immersives, paradoxales et pulsées par un doctorant spécialiste de la spatialisation des musiques de free parties, par Daniel Picciola.

Découvrez le programme complet des Journées du patrimoine en Seine-Saint-Denis et dans le nord-est parisien. 

Découvrez aussi le programme des Journées du patrimoine à Saint-Denis.


Commentaires

Note 
2020-09-21

Belle expérimentation !

Une recherche universitaire sonore sur ce que peut être l'apport musical des free parties : inattendu, original, sons changeants et particulièrement intéressants quand on se déplaçait d'un micro à l'autre ; de plus, dansant ! La Maison des Sciences de l'homme a montré à l'occasion de la Journée du patrimoine son ouverture à la diversité des cultures musicales.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis

Information Covid-19
Depuis le 2 juin 2020, les balades Explore Paris sont de retour sur le terrain dans le respect des normes sanitaires en vigueur. Le port du masque est obligatoire. Et les conférences virtuelles continuent.