Le quartier du petit parc à Vincennes

Disponibilité : Il n'y a plus de places disponibles

Tenant son nom des jardins conçus au milieu du XVIIe siècle dans le cadre des aménagements du Château commandés par Louis XIV, le quartier du Petit‐Parc a évolué tout au long du XIXe siècle, voyant cohabiter, selon les périodes, cultures maraîchères, établissements industriels de renom et opérations immobilières de qualité en bordure du bois. 

  • Lieu: Vincennes
  • Durée: 2H30
  • Accès en transport en commun: Métro Château de Vincennes (Ligne 1) RER Vincennes (Ligne A)
  • Langue: Français

Description

Une mixité qui se lit encore aujourd’hui dans le paysage urbain.

Visite organisée par l'office de tourisme de Vincennes dans le cadre du label « Ville d’art et d’histoire ». 

Crédit photos : Archives municipales

INFORMATIONS TARIFAIRES :

‐ Bénéficiaires du tarif réduit : 3 €
Jeunes de 13 à 25 ans, demandeurs d’emploi, allocataires du RSA, bénéficiaires del’Allocation pour adulte handicapé (AAH), bénéficiaires de l’Allocation de parent isolé (API), bénéficiaires de l’Allocation spécifique de solidarité (ASS), Carte améthyste, Familles nombreuses).

‐ Bénéficiaires de la gratuité
Enfants jusqu’à 12 ans révolus, membres bénéficiaires d’associations à caractère social ou caritatif partenaires de la ville de Vincennes (notamment Cultures du Coeur, détenteurs d’une carte de presse, membres du CNVPAH, membres de l’ANVPAH, membres ICOMOS, détenteurs de la carte de guide‐conférencier, détenteurs de la carte professionnelle dutourisme, 2e personne des opérations de promotion « achetez une place, venez à deux », personne accompagnant une personne handicapée, membres issus de délégations (dans le cadre des jumelages, de la coopération décentralisée…)

 


Commentaires

Donnez votre avis

Le quartier du petit parc à Vincennes

Le quartier du petit parc à Vincennes

Tenant son nom des jardins conçus au milieu du XVIIe siècle dans le cadre des aménagements du Château commandés par Louis XIV, le quartier du Petit‐Parc a évolué tout au long du XIXe siècle, voyant cohabiter, selon les périodes, cultures maraîchères, établissements industriels de renom et opérations immobilières de qualité en bordure du bois.